Quelle isolation pour une vieille maison en Suisse en 2023 ?

En Suisse, plus de la moitié des habitations font l’objet d’une mauvaise isolation. Ces maisons mal isolées sont 2 à 3 fois plus énergivores qu’une maison respectant les normes en la matière. Afin d’éviter les déperditions thermique d’une maison, la Suisse dispose de ses propres règles et démarches. Alors, comment bien isoler sa vieille maison en 2023 ?

Les méthodes d’isolation thermique

Une bonne isolation thermique est primordiale pour un vrai confort de vie, en été comme en hiver. Bien isoler une maison ancienne est indispensable pour faire des économies d’énergie. 

L’isolation thermique par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur peut s’appliquer aux murs, au sol et au plafond mais elle est surtout utilisée pour isoler les combles de la toiture d’une maison. Cette méthode concerne les murs périphériques de la maison. Elle est conseillée lorsqu’il n’est pas possible d’isoler par l’extérieur. L’isolation par l’intérieur a l’avantage de ne pas modifier l’aspect extérieur de la maison, mais nécessite toutefois de reprendre le pinceau et de réaliser les enduits des murs concernés. Aucune autorisation n’est nécessaire pour ce type de travaux, qui peuvent néanmoins entrainer une diminution de la surface habitable. Cette perte de surface dépend de l’épaisseur de l’isolant utilisé. 

L’isolation thermique par l’extérieur ou périphérique

L’isolation thermique par l’extérieur ou isolation périphérique consiste à installer à une barrière protectrice sur la partie extérieure de la maison. Cette méthode n’impacte pas la surface habitable, mais elle peut changer l’apparence de la bâtisse. La maison change par exemple d’aspect avec un double mur dont l’épaisseur se situe entre 15 et 20 cm. Ces travaux nécessitent une autorisation préalable de la commune avant de pouvoir les débuter. Si toutefois la façade d’un bâtiment est classée au patrimoine, son isolation par l’extérieur pourrait être interdite par le département des monuments et sites du canton concerné. En effet, cette technique pourrait modifier l’apparence de ces héritages patrimoniaux. 

Réaliser un diagnostic isolation thermique

Il est à fait possible d’utiliser les deux techniques pour isoler une maison. Mais avant d’entreprendre ce genre de travaux, il convient de réaliser un diagnostic. Ce diagnostic permet d’identifier les zones de déperdition de chaleur dans une habitation. Généralement, les zones concernées sont les murs, le plancher, le toit ou encore les fenêtres. Grâce à cette démarche, il est plus facile d’envisager les solutions d’isolation les plus adaptées, les travaux à réaliser et la meilleure méthode à appliquer.   

Quelle isolation pour une vieille maison en Suisse en 2023 ?

Les démarches à suivre pour une bonne isolation thermique

Des autorisations, des certifications mais aussi le respect de certaines normes sont nécessaires pour isoler son habitation

Les autorisations nécessaires pour procéder à des travaux d’isolation

On ne peut pas effectuer de travaux d’isolation thermique en toute liberté. En effet, certains travaux sont soumis à des autorisations. Il est par exemple obligatoire de passer par un processus de demande d’autorisation pour réaliser une isolation thermique périphérique. Si isoler une façade implique une augmentation de son volume, des autorisations supplémentaires sont nécessaires. Par ailleurs, des autorisations sont également requises pour isoler ou transformer une partie non chauffée de la maison (garage, grenier, sous-sol) en partie chauffée. Les demandes d’autorisations doivent être déposées auprès de la commune ou du canton.

Les certifications pour l’isolation thermique

Des certifications sont aussi utiles, sachant que celles-ci peuvent donner droit à des subventions. Pour isoler sa maison, la production d’un audit énergétique CECB est obligatoire. Le CECB est le Certificat énergétique cantonal des bâtiments, un outil d’évaluation et de conseil de l’efficience énergétique des bâtiments. La certification CECB Plus est nécessaire pour réaliser une isolation thermique périphérique. Le CECB Plus est un complément du CECB de base qui propose des solutions d’amélioration de l’enveloppe du bâtiment et de la consommation énergétique. Ce certificat est produit par des experts certifiés. 

Les normes en vigueur pour l’isolation thermique

La principale norme pour l’efficacité énergétique des bâtiments est la norme SIA. Les normes SIA (Société suisse des Ingénieurs et des Architectes) constituent un recueil des normes techniques de la construction. Elles renferment les directives de construction valables dans tout le pays. Les normes SIA englobent des normes techniques et contractuelles. Pour bien isoler une vieille maison, il est conseillé de faire appel à une entreprise compétente qui fera le suivi des travaux et garantira le respect de ces normes.

Le « Programme Bâtiments »

Plus d’un million de maisons sont mal isolées. le Programme Bâtiments a été mis en place afin d’améliorer l’efficacité énergétique et de réduire la consommation d’énergie des habitations.

Qu’est-ce que le « Programme Bâtiments » ? 

Le « Programme Bâtiments » est un mode de subvention développé par la Confédération et les cantons. L’objectif étant de réduire la consommation d’énergie et les émissions de CO2 du parc immobilier suisse. Ce programme offre un accompagnement financier pour les travaux dédiés à l’optimisation des performances énergétiques dans les vieilles maisons ou la construction de nouveaux bâtiments. Il est géré par les cantons, lesquels ont préalablement défini un modèle commun d’attribution des subventions, tout en l’adaptant à leur propre politique énergétique. L’amélioration de l’isolation thermique et l’isolation périphérique font partie des opérations subventionnées. 

Comment obtenir la subvention du Programme Bâtiments ? 

Il faut savoir que les montants et les conditions d’octroi des subventions varient selon les cantons et les années. Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’il faut que l’habitation concernée soit certifiée CECB Plus par un expert. La demande de subvention doit également être envoyée à priori, c’est à dire avant le début des travaux. Le délai de versement de la subvention dépend de la date de la demande mais varie aussi selon le programme. Attention, il est possible que la demande de subvention soit rejetée. C’est notamment le cas si celle-ci n’a pas été correctement complétée ou envoyée trop tard, après le début des travaux. Il est également possible que l’enveloppe des subventions soit déjà épuisée pour l’année en cours. 

D’autres subventions pour isoler maison

Le Programme Bâtiments n’est pas la seule subvention en la matière en Suisse. Il existe d’autres aides financières disponibles sur les sites des services cantonaux de l’énergie. Comme le Programme Bâtiments, ces subventions varient selon le canton d’implantation de l’habitation concernée . Par ailleurs, les communes ainsi que certaines entreprises peuvent également verser des aides financières pour améliorer l’efficacité énergétique de certaines habitations. Certaines banques accordent même des crédits hypothécaires privilégiés ou des contributions forfaitaires aux maisons ayant fait l’objet une bonne rénovation énergétique.

Articles similaires

Retour haut de page
installation fenetres neuf et renovation

INSTALLATION FENÊTRES

Un projet de création ou remplacement de fenêtres ?

ISOLATION EN TOITURE, ISOLATION PÉRIPHÉRIQUE

CALCULEZ VOS ÉCONOMIES D'ÉNERGIE

Estimez les coûts et les gains énergétiques des travaux d'isolation